Greinasafni: Icelandic Times
La première Présidente au monde
La première Présidente au monde
1980-1996: une femme à la tête de l´Islande
C´est dans un français parfait que Madame La Présidente, Vigdís Finnbogadóttir, nous accueille à son domicile, par une belle journée de Juillet. Vigdís Finnbogadóttir est une fervente défenseur des langues. Elle commence sa carrière en tant que professeur de français au lycée et enseigne plus tard la littérature du théâtre français à l´Université d´Islande... avant de devenir Présidente de l´Islande!
L´amour et la défense des langues
Vigdís Finnbogadóttir a fait ses études en France. Elle y a appris le français et la littérature française, tout d´abord à Grenoble puis à Paris, à la Sorbonne, de 1949 à 1953. Après des études de dramaturgie à l´Université de Copenhague, elle obtint son  "Bachelor of Art" en français et en anglais, ainsi qu’un  "Professional Graduate Certificate in Education"  à l´Université d´Islande, ce qui lui permit d´enseigner.
Madame Finnbogadóttir est une fervente défenseur des langues, de leur apprentissage et de leurs préservations. Elle commence sa carrière en tant que professeur de français au lycée et enseigne, plus tard, la littérature du théâtre français à l´Université d´Islande. Recrutée par la télévision d´Etat, RÚV, elle donne des cours de français, dans des émissions suivies attentivement par une grande partie de la population. Elle crée également la première troupe de théâtre d´avant-garde, Gríma. Forte du succès de la troupe, Madame Finnbogadóttir est appelée pour être directrice artistique du théâtre de la ville de Reykjavík, le Leikfélag Reykjavíkur, poste qu´elle occupera de 1972 à 1980.
En parallèle, en tant que guide elle-même, elle rejoint l´Association des Guides Islandais, co-fonde l´Ecole des guides qu´elle gérera pendant plusieurs années et contribue à la création de l´examen diplômant.

Une femme choisie parmi les femmes
La journée du 24 octobre 1975 restera gravée dans l´histoire de l´Islande. Alors que l´ONU décide, cette année-là, que cette journée sera dédiée aux femmes, un vent d´émancipation souffle sur l´Islande. Les femmes saisissent l´occasion et partout dans le pays, des milliers d´entre elles se rassemblent pour prouver que la société ne peut pas tourner sans elles. Cette  "grève"  paralyse l´activité, partout où les femmes travaillent. Ce rassemblement pacifique des femmes eut des répercussions sur la présidentielle qui a suivi. En effet, lors de la campagne présidentielle de 1980, le souhait des islandais d´élire une femme, à la tête du pays, se fait sentir. Plusieurs noms circulent, dont celui de Vigdís Finnbogadóttir, à sa grande surprise. Elle refuse tout d´abord puis finit par accepter devant l´insistance de nombreuses personnes. Une lettre touchante, la priant de se présenter, et signée par 32 pêcheurs a certainement été un élément moteur de cette décision. Au soir des élections, Madame Finnbogadóttir l´emporte, devenant ainsi la première femme au monde à être élue présidente d´une république, par un vote démocratique. 

Ses engagements
Madame Finnbogadóttir œuvre depuis de nombreuses années pour la conservation des langues, la promotion de la diversité linguistique et de l’éducation plurilingue. En 2002, l´Université d´Islande se tourne vers Madame Finnbogadóttir afin de créer un institut de langues étrangères. Cet institut, qui porte son nom, permet d´étudier de nombreuses langues étrangères.
C´est en 1997 que Madame Finnboga- dóttir crée, le  "Council of Women World Leader", qui regroupe les femmes présidentes ou premiers ministres du monde. Composé, à ses débuts, de sept femmes, dont la française Édith Cresson, le Council compte aujourd’hui près de 40 membres.
De 1997 à 2001, Madame Finnboga- dóttir est également la première présidente de la nouvelle  "Commission Mondiale de l’Éthique en Sciences et Technologie", la COMEST, qui met l´accent sur l´éthique dans les domaines énergétiques, de l´eau et de l´information. En 1997, Madame Finnbogadóttir devient également Ambassadrice de Bonne Volonté pour les Langues à l´UNESCO. Elle est aussi membre du Comité d’honneur de la Fondation Chirac, créé par l’ancien chef de l’État, Jacques Chirac, qui œuvre en faveur de la paix dans le monde.

Le Centre des Langues du Monde
Madame Finnbogadóttir ne s´arrête pas là. Elle participe actuellement au projet de création du  "World Languages Center", le  "Centre des Langues du Monde". Installé sur 3000 m2, celui-ci sera un Centre d’information pour les langues et la culture, comprenant d´importantes installations pour la recherche et l´apprentissage. En coopération avec d’autres instituts, chercheurs internationaux et tous ceux qui s’intéressent aux langues, ce Centre apportera une contribution significative à la préservation et au renforcement de la diversité linguistique. De nombreuses langues seront représentées, notamment sous forme d´extraits audio.  "Cet institut rencontrera un grand succès, j´en suis convaincue", indique Madame Finnbogadóttir.
Encore un peu de patience, le "Centre des Langues du Monde" devrait ouvrir ses portes en 2014-2015.

See video here

Tengt efni

Eldri tölublöð
Öll blöð í vefútgáfu

Netútgáfa. Samhliða prentaða blaðinu verður einnig hægt að nálgast netútgáfu af blaðinu á slóðinni www.landogsaga.is. Greinarnar verða bæði í pdf og HTML formi sem gerir þér til dæmis kleift að senda þær áfram og nýta í markaðsskyni. Netútgáfan verður ítarlegri og verður hægt að senda inn efni sem sett verður á vefinn, umfram það efni sem er í blöðunum. Þessi vefur mun síðan halda áfram að vaxa og dafna. 

© 2007 - 2012 Land og saga