L´Alþing à Þingvellir
L´Alþing à Þingvellir
Le plus ancien parlement, l´Alþing, situé entre deux continents.
Le Parc National de Þingvellir est sans doute le site historique le plus important d´Islande. De 930 à 1798, Þingvellir a accueilli l’Alþing, une assemblée générale. C´est là qu´on eut lieu la plupart des grands événements de l’histoire islandaise. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO car c´est un site unique de la culture médiévale nordique/germanique dont l´essence a perduré depuis sa fondation en 980 jusqu’au 18ème siècle.

Une assemblée d’hommes libres
L´Alþing était initialement l’assemblée générale de la nation, où les dirigeants les plus éminents du pays se réunissaient pour définir les lois et régler les différends. L’Alþing était considéré comme le rassemblement social le plus important de l’année et durait deux semaines. Tous les hommes libres étaient autorisés à y assister et l’événement attirait une foule nombreuse, parmi eux des agriculteurs, des commerçants, des conteurs, des voyageurs et, bien sûr, ceux qui avaient des différends à régler. Chacun installait son propre campement pendant l’Alþing et des ruines de quelque 50 maisons en tourbe et pierres peuvent encore être vues aujourd’hui.
Au centre de l’Assemblée se trouve le  «Logberg», ou «Rocher de la Loi », au sommet duquel un fonctionnaire nommé, dirigeait les événements et récitait les lois du pays.

Les décisions qui ont changées l’Histoire
De nombreuses décisions importantes ont été prises à Þingvellir et la plus importante a certainement été l’adoption du Christianisme en l’an 1000. À cette époque, l’Islande était divisée en deux factions: les païens et les chrétiens.
Chaque faction avait sa propre législation et refusait de reconnaître la législation de l’autre groupe, menaçant ainsi de dissoudre l’Alþing. Les deux législateurs décidèrent que le législateur païen déciderait de la foi à prévaloir.
 Le législateur païen, nommé Þorgeir Ljósvetningagoði, alla se reposer sous une couverture de fourrure, y restant toute la nuit, avant de donner son verdict: l’Islande adopte le Christianisme, bien que les païens soient autorisés à pratiquer leur religion en secret. Ceci a donné lieu à un dicton islandais «se coucher sous la fourrure», qui veut dire qu´une question doit être réfléchie sérieusement.

Un parlement sous le roi
L’Alþing a joué un rôle différent dans la dernière partie du 12ème siècle, lorsque le pouvoir exécutif a été transféré au Roi de Norvège, par l’adoption du nouveau corpus juridique du codex Járnsíða en 1271 et Jónsbók en 1281. L’Alþing partageait alors le pouvoir législatif formel avec le roi et l’Alþing devait donner son consentement pour que les lois soient adoptées. Vers la fin du 14ème siècle, la Norvège et l’Islande ont été placés sous le contrôle de la monarchie danoise à travers une succession royale. En 1662, l’Alþing renonce à son autonomie vis à vis de la couronne danoise, y compris les droits législatifs. L’Alþing continua de se tenir à Þingvellir jusqu’en 1798.

Un site inscrit au patrimoine mondial
Aujourd’hui, Þingvellir est un sanctuaire national protégé. Conformément à la loi, adoptée en 1928, la zone protégée doit toujours être la propriété de la nation islandaise, dans le cadre du maintien de l’Alþing.
Le parc national de Þingvellir est non seulement impressionnant de par son importance historique, mais il est aussi un trésor en lui-même. Au cours des dernières décennies, la recherche a clairement montré que Þingvellir est l’une des merveilles naturelles du monde, avec son histoire géologique et l´écosystème du lac Þingvallavatn formant une entité unique. Être en mesure d’assister à l’évolution et la formation de nouvelles espèces dans un endroit comme le lac Þingvallavatn est d’une valeur inestimable. Þingvellir fait partie d’une zone de fissures qui traverse l’Islande, située aux frontières des plaques tectoniques de la dorsale médio-atlantique. Les failles et fissures de la région sont une preuve évidente de l’activité de la croûte terrestre. Les mesures de conservation du parc de Þingvellir se basent sur celles des parcs nationaux aux États-Unis dans le but de limiter l´impact des hommes sur cet environnement naturel. Les parcs nationaux conservent de vastes zones inhabitées, que les gens peuvent visiter et apprécier, mais ne pas s’y installer.
L’Islande a compris l’importance de préserver certains sites naturels et historiques pour les générations futures. Þingvellir est un des sites les plus visités du pays. Chaque année, des milliers de visiteurs y vont pour faire plus ample connaissance avec le plus grand site historique et un des joyaux naturel de l’Islande.

Tengt efni

Eldri tölublöð
Öll blöð í vefútgáfu

Netútgáfa. Samhliða prentaða blaðinu verður einnig hægt að nálgast netútgáfu af blaðinu á slóðinni www.landogsaga.is. Greinarnar verða bæði í pdf og HTML formi sem gerir þér til dæmis kleift að senda þær áfram og nýta í markaðsskyni. Netútgáfan verður ítarlegri og verður hægt að senda inn efni sem sett verður á vefinn, umfram það efni sem er í blöðunum. Þessi vefur mun síðan halda áfram að vaxa og dafna. 

© 2007 - 2012 Land og saga